Arbre de l’oubli

Nancy Huston, Actes Sud 2021            5/5

La narration entremêle deux familles que tout oppose jusqu’à ce que s’unissent deux rejetons de la deuxième génération pour donner naissance par GPA à Shayna, un condensé explosif : moitié juive new yorkaise, moitié afro-américaine « marron », avec une mère « beige » d’un Etat du sud. Pour trouver sa juste place dans le monde, Shayna devra intégrer et/ou mettre à distance les souvenirs de la Shoah, les névroses du sud ségrégationniste et la transaction financière à l’origine de sa naissance.

Un roman à la fine analyse psychologique complexe, avec tous les ingrédients hustoniens alliant la petite et la grande histoire, jusqu’au final ouvert et porteur d’espoir.